Les Différents Types D’entraînement en Europe, Première Fiche dúne Série! - The Different Types of Model UN Training in Europe, Part 1 of a Series!

May 2, 2016

Arriver à une conférence, que ce soit la toute première, la cinquième ou même la quinzième, est toujours un moment très spécial dans la vie d’un adepte des conférences MUN. Cependant, pour un nouvel arrivant dans ce monde étrange et exceptionnel, découvrir les membres de son comité, les présidents, les organisateurs et autres personnes tellement intéressantes, trouver sa place dans une communauté si diversifiée mais éphémère, et gérer la pression des débats qui approchent, peut être une expérience accablante et parfois effrayante. Le mot clé et l’astuce éternelle pour apprendre à maîtriser une telle situation est l’entraînement, car là où la lecture du Guide d’étude et la rédaction de la prise de position préparent le fond de vos interventions lors d’une conférence, les entraînements et les séances de coaching vous donnent une connaissance de base solide des règles de procédure sur laquelle il sera facile de bâtir par l’expérience ensuite, une routine de la prise de parole, et le goût de la rencontre et de la discussion qui vous permettra de vous lancer dans cette nouvelle aventure tout en confiance.

 

Les types et méthodes d’entraînement rassemblés dans cette série sont des exemples trouvés au sein des associations MUN du circuit européen, mais ne sont certainement pas les seuls moyens de transmettre un savoir sur les conférences et préparer les délégués.

 

Première fiche : Le cycle d’entraînement classique ouvert

 

 Source: Sorbonne Model United Nations (SONU).

 

Les cycles d’entraînement ouverts à tous sont la méthode par excellence de l’association de MUNers de l’Université Paris 1, Sorbonne ONU. Un cycle d’entraînement, composé de trois séances réparties sur trois semaines, donne l’occasion aux débutants comme aux plus avancés d’aborder les étapes et éléments importants d’une conférence dans un cadre plus informel et très pédagogique. Les entraînements de ce type sont un véritable espace de découverte et d’apprentissage, qui ouvre les portes du monde des MUN à tous les intéressés, peu importe la filière d’études, l’expérience ou les difficultés éventuelles en anglais. L’atout considérable de cette méthode est un balayage d’à peu près tous les éléments et difficultés potentielles que l’on rencontre dans un MUN traditionnel : de la préparation et la première prise de parole des délégués, à travers les caucus modérés et non-modérés et la rédaction des documents de travail et projets de résolution, jusqu’à la procédure de vote, dans la plupart des cas, tout sera abordé au cours d’un cycle.

 

1. Recherche et prise de position  

 

En principe, le sujet d’un cycle est déterminé par les responsables des entraînements, qui se chargent également de préparer un Guide d’étude (détaillé ou plus schématique, selon les cas), de distribuer les positions, et d’informer les futurs délégués des modalités et consignes importantes.

 

Une composante importante de ce type d’entraînements est la préparation d’un sujet de débat à l’avance, tout comme dans la “vraie vie”, et souvent même la rédaction d’une prise de position en fonction du pays attribué, qui est ensuite corrigée par les présidents et renvoyée avant la première session. N’ayez pas peur d’un sujet qui ne concorde pas à 100% avec vos centres d’intérêt! Faire des recherches dans un domaine inconnu peut non seulement révéler de belles surprises, mais aussi être bien plus formateur que de rester sur un terrain déjà exploré.

 

On ne se rend pas bien compte de la difficulté et de l’importance des exposés de position avant de se mettre à en rédiger un, et de plus en plus de groupes d’entraînement se donnent les moyens de former les délégués débutants au savoir-faire et aux subtilités de ce “bout de papier” qui, si bien fait, peut avoir un pouvoir extraordinaire et faciliter considérablement les premières interventions dans le débat. Profitez-en!

 

2. Les premiers pas vers l’addiction

 

Lors d’une première séance, les présidents expliquent les règles de procédure basiques, ainsi que les expressions clefs utilisées lors d’une conférence MUN. L’explication est en général plus détaillée aux débuts d’une année académique, car les groupes comptent  bien plus de débutants à cette époque. Plus tard dans l’année, les récapitulatifs de procédure deviennent plus courts et schématiques, et servent surtout à rappeler les grandes lignes des règles qui sont considérées comme acquises, mais les questions seront toujours les bienvenues! La première séance servira alors à remettre les idées en place et remédier à des incertitudes et confusions qui peuvent tout simplement résulter d’une contradiction entre les règles de deux conférences différentes.

 

Souvent, on vous demandera de préparer un petit discours d'une minute environ, afin de présenter la position de votre pays. Ceci permet à tous de prendre la parole pour une première fois de manière formelle, et vous contraint à formuler votre position de manière brève et compréhensible pour tous. Entre et après les discours d’ouverture, les présidents reprennent et corrigent en général les erreurs fréquentes (telles que l’utilisation du « je » qui s’avère souvent difficile à contrôler).

 

Les premières prises de parole vous aideront aussi à vous rendre compte de vos propres difficultés. Si vous perdez tous vos moyens en vous levant pour parler, si vous avez du mal à vous exprimer librement alors que vous maîtrisez le sujet et savez très bien ce que vous voudriez dire, si les mots anglais ne viennent pas, l’équipe d’entraînement sera toujours là pour vous donner des conseils spécifiques afin de vous aider à dépasser vos limites et à progresser. Il est important de ne jamais avoir peur de poser une question ou de demander de l’aide! Si vous vous sentez gênés de le faire devant tout le comité, ce qui ne devrait absolument pas être le cas, les experts seront certainement disponibles pour vous répondre juste après la session!

 

3. Écrire, parler, défendre!

 

C’est ensuite surtout au cours de la deuxième session que les les consignes et corrections des présidents peuvent devenir de plus en plus concrètes, car le comité entre progressivement dans le vif du débat, et les délégués prennent la parole plus spontanément, sans préparation. Dans cette phase intervient également la première production écrite du cycle, le document de travail, qui est une forme préparatoire et plus informelle d’un projet de résolution. Même si ce travail ne doit en principe respecter aucune forme spécifique, vous vous rendrez progressivement compte qu’il n’est pas du tout évident de rassembler vos idées et de faire des compromis, sans dénaturer les propos du pays que vous représentez et tout en respectant ses intérêts.

 

Cette partie des entraînements est un défi particulier puisque, pour une première fois, vous devez vous organiser entre vous afin de finaliser un document entamé lors des débats informels de la session, en l’espace d’une semaine. Mais n’est-il pas plutôt rassurant de faire un essai et de faire corriger vos travaux par ceux qui sont là pour vous aider, avant de plonger la tête la première dans les eaux froides de la précipitation d’une vraie conférence?

 

La troisième session est peut-être la plus intéressante et formatrice d’un cycle, en particulier pour les débutants. C’est ici que vous commencez à ressentir les résultats d’un travail acharné, et au fur et à mesure que votre confiance augmente et que défendre votre intérêt devient le défi ultime, vous trouvez un vrai plaisir à participer aux débats. A côté des règles de base de la rédaction, de l’amendement et de la procédure de vote, vous allez beaucoup apprendre sur les différents styles de négociation et personnalités, en observant vos co-délégués. Pour les participants plus expérimentés, ce sera le moment de faire évoluer vos talents de persuasio

n et d’affiner vos connaissances sur les subtilités du langage diplomatique. La session se termine idéalement par l’adoption d’une résolution qui sera envoyée à tous les participants par la suite, et laisse en général une ouverture à des questions.  

 

Information éclair

 

Nombre de sessions : en général 3, parfois 4 (1 par semaine) par cycle

Règles enseignées : RdP traditionnelles (Nord-Américaines)

Préparation : oui

Sélection : non (ouvert à tous sur inscription)

Nombre de délégués : illimité (en général autour de 30)

Adapté aux débutants : oui

 

Pour d’autres types de formation MUN en France et ailleurs, rendez-vous ici très bientôt !

 

 Reka Varga

 

Envie de rejoindre SONU à Paris?

Pour plus d’informations, jetez un oeil sur http://sorbonneonu.fr/equipe/poles/mun/ et http://sorbonneonu.fr/rejoignez-nous/ !

 

Please reload

FEATURED POSTS

What is UN4MUN?

July 23, 2019

1/10
Please reload

RECENT POSTS

July 23, 2019

February 22, 2018

Please reload

ARCHIVE
Please reload

  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Instagram Social Icon
  • Google+ Basic Square
  • YouTube Social  Icon